Centre culturel Charlie Chaplin
Place de la Nation
69120 Vaulx-en-Velin

tél : 04 72 04 81 18

Lou-Adriane Cassidy et Nicolas Gémus

Musique | Concert | Lauréats RIDEAU 2019 et 2020 - Québec

Lou-Adriane Cassidy et Nicolas Gémus, en concert le jeudi 17 mars 2022 au centre culturel Charlie Chaplin à Vaulx-en-Velin, Métropole de Lyon
Copyright © John Londono & André Rainville

Lever de rideau sur les jeunes talents de la chanson du Québec !

Lauréats 2019 et 2020 du prix des diffuseurs européens du festival RIDEAU, Lou-Adriane Cassidy et Nicolas Gémus sont, à moins de 25 ans, deux auteurs-compositeurs-interprètes talentueux.

En raison de la COVID-19, leurs concerts européens ont dû être reportés. Et c’est ainsi, fait exceptionnel, que ces deux gagnants se retrouvent réunis sur scène pour assurer leur tournée 2022.

Venez les découvrir ! Avec son timbre de voix habité, Lou-Adriane allie pop rock façon seventies et chanson française aux beaux textes. Dans l’élégant univers folk acoustique de Nicolas, les mots sont choisis avec justesse, et la guitare toujours délicate. Vous allez tomber sous le charme de ces artistes québécois à l’avenir prometteur !


Durée : 2h

Âge : dès 12 ans

Tarif "Découverte" : tarif plein 13 €, tarif réduit 10 €, tarif jeunes 6 €

Spectacle éligible au PASS en musique dans le cadre du festival "Voix d'autres continents" :

  • 2 spectacles « Incontournable » = 20 €
  • 1 spectacle « Incontournable » + 1 spectacle « Grand Rendez-vous » = 30 €

En mars 2022, le nouveau festival "Voix d'autres continents" met à l'honneur cette année le continent américain.

Distribution

  • Chant : Lou-Adriane Cassidy
  • Guitare : Simon Pedneault
  • Claviers : Vincent Gagnon
  • Basse : Alexandre Martel
  • Batterie : Pierre-Emmanuel Beaudoin
  • Chant, guitare : Nicolas Gémus, accompagné de deux musiciens

Date

Jeudi 17 mars 2022
à 20:00

Tarifs

  • Tarif plein 13.00 €
  • Tarif réduit 10.00 €
  • Tarif jeunes 6.00 €
Réserver des places
Lou-Adriane Cassidy est un diamant brut d’interprète, ça, on savait. Qu’elle ait en un an gagné du coffre et de cette envie de nous décoiffer encore plus fort promet.
Le Devoir